FRAIS DE PORT OFFERTS dès 70€ en france métropolitaine

Porte-savon en liège

15,00

Réalisé à 100% en chêne-liège naturel et biodégradable, notre écrin est parfaitement adapté à la forme de nos cosmétiques solides pour les protéger et les emporter facilement lors de tous vos déplacements.

100% liège naturel récolté en Espagne et au Portugal
Il absorbe l’humidité de nos soins
✔ Léger, étanche, imperméable

Vos questions

Peut-on mettre un soin encore mouillé à l'intérieur ?

Oui, vous pouvez mettre votre soin Sternartica encore mouillé à l’intérieur. Il n’y a aucun risque d’abîmer le liège, qui est un matériau imperméable. Il absorbira naturellement l’humidité de votre soin.

Puis-je utiliser l’écrin comme porte-savon ?

Oui, vous pouvez utiliser notre écrin en liège comme porte-savon. En effet, la partie inférieure sert d’égouttoir pour que le savon sèche facilement et rapidement.

Entretien

Le liège est un matériau qui supporte bien l’humidité et la boîte peut se laisser sous l’eau sans problème. Ceci-dit et comme n’importe quelle autre matière il est conseillé ne pas laisser de l’eau stagner dans la boîte.

Pour conserver le produit en liège dans les meilleures conditions, facilitez son séchage entre deux utilisations : laissez la boîte ouverte et aérée quelques minutes avant de garder le soin Sternartica. Conservez-le dans un endroit sec.

Durabilité

La boîte à savon en liège se nettoie très facilement à l’eau. La subérine, substance cireuse naturellement présente dans le liège, le protège efficacement lorsqu’il est au contact de l’eau. Elle joue ainsi un rôle important dans sa résistance au passage du temps.

Mais surtout, le liège est un matériau 100% naturel, recyclable et renouvelable !

 

Le chêne liège naturel

 

Une fois tous les neuf ans durant les mois d’été, l’écorce du chêne-liège peut être à nouveau retirée sans abîmer l’arbre. Elle est récupérée à la main par la population de la région productrice, pour nous en Espagne et au Portugal. L’écorce est ensuite réduite en granulés de différentes tailles. Sous l’effet de la chaleur, il est alors possible de former des plaques dans lesquelles nous découpons la forme de notre écrin.